Remise en état de la caisse



Voila, on y est.

Le poste fonctionne, il reste maintenant la caisse à retaper.

Pour la petite histoire, j'avais réussi à remettre dans un bel état cette caisse, mais manque de chance, avec le bazar phénoménal dans la maison, j'ai eu la mauvaise idée de poser la caisse par terre et en rangeant une planche de bois qui trainait... Cette dernière est tombée dessus.

Résultat des courses, un massacre et tout est à refaire...

le massacre

Tant pis, on va faire ce qu'on peut et recommencer l'opération.

Tentative de réparation de la caisse

D'abord on recolle les morceaux, avec de la cyanolite

collage

L'avant était déja bien cassé à l'époque j'avais déja fait une photo.

devant

J'avais aussi recollé l'intérieur... (Pour rien...)

J'ai ensuite préparé de la résine. J'ai renforcé l'intérieur de la caisse du poste avec de la résine et de la fibre de verre, malheureusement, je n'ai pas pris de photos de l'intérieur.


Voici la mixture préparée, la résine est légèrement teintée avec du colorant à peinture. Il ne faut pas trop en mettre sous peine d'avoir des difficultés à la faire durcir.

résine

Ensuite on fait couler la résine dans les fissures. Je prends un clou ou une tête d'épingle que je trempe dans la résine et j'étale la goutelette sur les fissures.

résine

Après il faut poncer la caisse. Je prends du grain 600 à 800 et je ponce à l'eau. C'est long et fatiguant car la résine est très dure.

résine

Après le premier ponçage voila ce que ca donne.

résine

Ensuite, je fais plusieurs passe de patte à polir et de mirror et j'utilise un polissoir sur ma Dremel.

résine




Mise en place des boutons et remontage de la caisse.

Les boutons n'étaient pas d'origine et d'ailleurs, je n'ai pas trouvé les "vrais" boutons du mende. Cela dit, j'ai trouvé un lot de 3 boutons d'un Saba sur ebay Allemagne et ceux-ci sont de la même époque et conviennent très bien.

boutons

Bien entendu, ca ne pouvait pas être simple... Le bouton le plus gros, celui de manoeuvre du CV principal, n'a pas de vis de serrage. J'ai donc du en fabriquer une. J'ai trouvé une vis avec un filetage approprié, que j'ai scié pour ne garder que l'extrémité.

boutons

Ensuite, j'ai coincé le petit bout dans l'étau et j'ai fait une fente à la scie à métaux.

boutons

Et voila le poste équipé de ses boutons. Malgré le remplissage des fissures, on voit la trace de l'ancienne cassure. Le poste était déformé et je ne pouvais pas faire mieux (peut être à t'il même été utilisé en étant cassé, je ne sais pas. En tout cas, la bakélite était déformée et cela n'est pas dû au poncage.)

boutons

Il manquait des pieds, j'en ai retrouvé dans mon brol.

boutons

Voici le blindage du dessous. Y'a pas à dire, ce poste est blindé...

boutons

La plaque arrière est refixée au chassis (deux petites pattes sont présentes en bas de cette tole. On entre les pattes dans 2 trous du chassis et on pousse la plaque vers la droite pour la clipser. Ensuite cela forme une chanière.)

boutons

Et voila. Fin de l'histoire.

boutons

En conclusion ?

Et bien je suis content de la partie électronique, mais la caisse est moins réussie que ce que j'avais fait précédemment. Cela m'apprendra à tout vouloir faire en même temps.

Cela dit, ce poste m'a couté une trentaire d'euros, j'y ai surtout mis de la sueur car tout a été quasiment retapé avec de la recup. Il était très intéressant à reconstruire et fonctionne admirablement bien. La réaction est très souple, le son est très bon et il est vraiment sensible pour un poste aussi rustique. Et puis je l'ai sauvé de la poubelle dans laquelle il aurait immanquablement terminé sa vie si je ne l'avais pas sauvé à la salle des ventes et c'est une grande satisfaction pour moi.