Démontage du chassis du Mende 98N





Etape pas forcément facile mais nécessaire le démontage des différents éléments du chassis.

Démontage du chassis

Je commence par démonter la plaque de blindage inférieure qui est sous le chassis, elle tient avec une seule connexion de masse qu'il faut dessouder.

IMG_3259.JPG


Une vue de près des bobinages d'extrémités. Compte tenu de la grosseur du fil, je pense qu'il s'agit des bobinages de réaction, car si c'était celui des GO, il y aurait d'une part plus de fil et il serait plus fin.

IMG_3268.JPG


IMG_3269.JPG


Pour démonter les bobinages, il faut déja les désolidariser mécaniquement. Il faut pour cela enlever 3 vis en haut de la facade. Ensuite enlever une entretoise métallique qui sert à rigidifier le chassis. Enfin il faut dessouder 4 fils. En effet, si vous regardez le schéma, les bobinages ne sont reliés au chassis qu'avec seulement 4 fils. Le reste des connexions vont vers le borniers qui est amovible.




La masse accord est la même que la masse du bobinage de réaction.

Vous dessoudez les points suivants :

1) fil de masse commun relié à la masse du CV accord
2) fil accord commum relié sur les lames fixes du CV accord
3) fil bobinage de réaction qui va sur les lames mobiles du CV de réaction (les lames fixes sont reliées à la plaque de la détectrice sous le chassis
4) fil va va sur le commutateur de gamme d'onde


On commence à faire du vide. Notez que je dois refaire le bloc de condensateur et aussi démonter le CV. Rien que pour démonter le CV, il faut enlever les bobinages et le gros bloc de condensateur. Et pour enlever le bloc de condensateur vous devez démonter la plaque de composant sous le poste. Ce qui veut dire en gros, que si vous avez un soucis de CV de réaction, il faut quasiment tout démonter.

IMG_3275.JPG


A cette occasion, comme les bobinages ne sont plus reliés au chassis j'en profite pour refaire les mesures d'inductances.

En PO :

IMG_3272.JPG


En GO :

IMG_3273.JPG


Bobinage de réaction :

IMG_3274.JPG


On démonte ensuite la plaque de composant sous le chassis. Elle comporte quelques liaisons : masse, alimenation +HT, découplage divers. Une fois ces fils déssoudés on peut enlever cette plaque qui ne tient avec 2 écrous.

IMG_3277.JPG


On voit les différents fils qui sont sur le bloc de condensateur.

IMG_3276.JPG


IMG_3278.JPG


On dessoude les quelques fils qui relient ce bloc au chassis et on enlève les 4 vis de fixation pour le retirer par le dessus.

Les inscriptions indiquent les valeurs des condensateurs, mais cela dit, cela ne vous donne pas le schéma interne. Je vous le donnerai dans le chapitre suivant.

IMG_3279.JPG


Il nous reste le CV de réaction à démonter. Il faut juste dessouder le fil qui va sur la plaque de la détectrice, on peut ensuite enlever les vis de fixation sur la facade et retirer le CV. J'en profite pour enlever aussi l'interrupteur secteur qu'il va falloir nettoyer. 2 fils à demonter et 2 vis sur la facade pour le retirer.

IMG_3298.JPG


L'état de la tole est plutot moyen.

IMG_3299.JPG


Je decide de démonter aussi le CV d'accord pour pouvoir nettoyer la tole correctement et la repeindre. 5 vis à enlever pour le CV d'accord, ainsi que les 2 vis pour désolidariser le CV du cadran.

Au fait, petit détail en passant en démontant la plaque principale de composant, j'ai cassé un des fils de la résistance de détection. Vu la petite longueur qui nous reste, je pense que je vais être obligé de la changer. De toutes facons, ca aurait été certainement le cas car elle mesure 7 Mohms, ce qui est un peu fort à mon gout.

IMG_3309.JPG


Le condensateur variable d'accord est démonté lui aussi finalement. Ca sera plus simple pour repeindre l'intérieur du chassis.




Il est un peu moisi, finalement c'est bien de l'avoir démonté.




Peinture noir mâte à l'intérieur.







Et noir brillante pour la facade (même si on ne la verra jamais une fois dans la caisse !!!).




Remontage du récepteur