Remise en route d'un FADA 192-A



IMG_9713-small.jpg, 45kB Marque     Fada
Modèle     192-A (Neutrolette)
Année     1925
Pays     USA
Type     Amplification directe + Neutrodynage   
Gammes d'ondes   Broadcast (PO)
  Alimentation     Batterie
Nbre tubes     5


J'ai acheté ce poste une bouchée de pain sur ebay pour 35$. Il est en l'état et sans lampe, mais à ce prix la, ca valait vraiment le coup.

Etat des lieux

Vu de face, ce n'est pas trop mal. Les boutons sont bien présents, le récepteur à l'air complet et plutôt en bon état pour ses 85 ans. Les inscriptions en reliefs sont parties, il faut les refaire. On a l'impression que la face avant est en ébonite mais en fait c'est du bois avec par dessus une feuille en espère ce matière plastique.

IMG_9713.JPG


L'intérieur. Pas de lampes, dommage, mais j'étais prévenu. On peut mettre 5 tubes 01A ou alors 4 tubes 01A et une 71A en finale, c'est selon la disponibilité et les besoins d'attaquer correctement sur haut-parleur ou pas.

On voit que tout est riveté sur le chassis et le chassis est en bois peint en noir, la non plus pas d'ébonite ou bakelite.

IMG_9714.JPG


L'étiquette du modèle et la marque de fabrique.

IMG_9716.JPG


IMG_9717.JPG


Un des deux condensateurs de neutrodynage.

IMG_9719.JPG


Vu du dessous. La je comprends pourquoi le poste était un peu branlant. Il n'y a pas de fond !!! Donc, petite plaque de contreplaqué à prévoir pour rigidifier le tout.

IMG_9721.JPG


Au fond, sur le bas de la facade, les 2 rhéostats de chauffage, et au milieu un commutateur un peu spécial puisqu'il fait office d'interrupteur marche/arrêt, mais permet de faire fonctionner le poste en 4 ou 5 lampes, sans doute pour économiser les batteries si le signal est fort ou alors pour écouter uniquement au casque.

IMG_9725.JPG


Sur la photo ci-dessous, on voit les 2 transformateurs de liaisons BF, les 2 sont morts mais la aussi j'étais prévenu (c'est un peu pour ca que j'ai eu ce poste pour par cher, il n'y a pas de secret). Ils sont rivetés au chassis et les tôles sont rivetées aussi, décidement c'était la mode chez FADA apparemment, il n'y a pas beaucoup de vis dans ce poste...

Entre les 2 transformateurs, le condensateurs principal de découplage.

IMG_9722.JPG


Un transformateur BF vu de près. Le premier à son secondaire ouvert et le deuxième à son primaire ouvert. Du boulot de rebobinage (ou de magouillage...) en perspective...

IMG_9723.JPG


Une plaquette avec 3 composants : 2 condensateurs et une résistance. Le couple condensateur/résistance est le couple habituel servant à la détection. L'autre condensateur au dessus sert à filtrer les résidus de HF après détection.

IMG_9726.JPG


Comme souvent à cette époque la résistance de détection est amovible. En général elles sont foutues sur tous mes postes batteries, la elle fait 3.5Mohms, donc elle est bonne (même si elle ne fait pas les 2Mohms prévu) j'ai de la chance, encore que ca ne soit pas de toutes façons la pièce la plus dure à refaire quand on voit le temps que je vais certainement passer sur les transformateurs BF.... Bref.....

IMG_9728.JPG


Une vue des 3 bobinages solidaires des CV.

IMG_9731.JPG


Devant chaque CV se trouve un cercle de tole relié à la masse, sans doute pour éviter l'effet de main sur les CV.

IMG_9732.JPG


Encore et toujours des rivets. Ici pour la fixation du chassis.

IMG_9733.JPG


Un exemple de support de lampe. Cette fois ci en bakelite, mais les lamelles sont rivetées dessus et le support est riveté au chassis. Ils sont en très bon état et ont l'air vraiment costaud, je pense que je n'aurai pas de soucis avec eux.

IMG_9734.JPG





Donc pour résumer, je dois effectuer les travaux suivants :

Pas bien compliqué tout ca et ca devrait repartir comme en 25 !!! Mais ca va être long. Je sens que les transformateurs vont me donner du fil à retordre et les vacances approchent, je finirai ce projet forcément à la rentrée.




Etat des lieux

Pour voir le schéma en grand et dans une nouvelle fenêtre cliquez sur l'image ci-dessous.

schema-small.jpg

Commencons pas les filaments. Nous avons 2 rhéostats, le premier règle les 2 étages HF, le second règle la tension filament de la détectrice et des étages BF.

L'antenne est branchée sur un bobinage séparé et n'est donc pas relié directement ou par capacité sur le premier bobinage d'accord.

Nous avons ensuite à faire à 3 étages accordés classiques, si ce n'est la présence de 2 condensateurs de neutrodynage sur les 2 premières lampes.

On voit que la liaison entre la lampe 1 et 2, et ensuite la lampe 2 et 3 se fait par transformateur HF, mais en plus on voit un troisième bobinage en série avec un condensateur de neutrodynage qui réinjecte hors-phase le signal dans la grille de la lampe.


Pour rappel : (j'espère que Pierre me corrigera si je dis une idiotie...)le neutrodynage à vu le jour quand les ingénieurs se sont apercus que les triodes avait une capacité parasite plutôt importante. On s'arrange donc pour réinjecter hors-phase le signal de la plaque vers la grille via un condensateur variable. Le condensateur devra être réglé de manière à injecter un signal hors-phase de même amplitude que celui qui est injecté par la capacité parasite afin de l'annuler.


Ensuite nous arrivons à la détectrice. Comme d'habitude il s'agit d'une détection grille avec 250pf en parallèle sur 2Mohms (ma résistance fait 3.5Mohms mais ca ira bien). Sur la plaque de la détectrice un condensateur de découplage de 1nf, enlève une partie de la HF résiduelle.

La liaison se fait ensuite par transformateur entre la lampe 3 et 4 ainsi qu'entre la lampe 4 et 5.

Seule particularité ici, un commutateur permettant de mettre en fonction la lampe 5, donc utisation possible en 4 ou 5 lampes sur ce poste. Le commutateur gère la partie filament et plaque de la dernière lampe et sert aussi à arrêter complètement le poste. Nous avons donc 3 positions : arrêt, 4 lampes et 5 lampes. La sortie HP ou casque est commutée automatiquement, je trouve ca intelligent pour économiser les batteries. C'est le premier poste que je possède avec cette fonctionnalité.





Réfection des transformateurs BF et du condensateur HT