Cablage du chassis
et test de l'alimentation.



Nous entrons maintenant dans le vif du sujet. Les blocs de condensateurs sont restaurés, le transfo d'alimentation a été refait et fonctionne bien, les CV ainsi que les trimmers ont été vérifiés, il reste maintenant l'essentiel, remettre tout cela en route ce qui nécessite un peu de cablâge car pas mal de fils sont cassés, des résistances ne sont plus la (ou certaines ont des valeurs farfelues). Au boulot.

Le schéma

Voici le schéma du poste. Enfin, un des schémas... Car j'en ai quelques uns et ils ont tous des petites différences. Disons que celui-ci me sert de base.

(Cliquez sur l'image pour ouvrir le schéma en grand dans une autre fenêtre de votre navigateur)

Photo

Nous avons à faire à un poste à réaction à trois lampes + valve.

L'alimentation est confiée à un transformateur qui comporte 2 secondaires BT (1 pour les 3 lampes et 1 pour la valve) ainsi qu'un double secondaire HT.

La HT a quelques particularités :


Pour le reste, ce poste à réaction est plutôt complet car il possède quelques raffinements.


La détection est une détection plaque. C'est facile à voir, il suffit de regarder comment est alimentée la détectrice. Dans une détection plaque, la polarisation est très négative et cela se constate par une résistance de cathode de valeur très élevée (10K ici). L'autre particularité de la détection plaque, est que la plaque est très faiblement alimentée et nous avons une résistance de charge importante de 300K. Aucun doute possible ici, il s'agit bien d'une détection plaque.

La réaction se dose par CV, celui-ci se trouve entre la plaque de la détectrice et l'enroulement de réaction L7.

Une prise PU est présente en série entre la masse et l'enroulement L8. Un interrupteur sur le coté permet de mettre en route la fonctionnalité PU. Si le PU est utilisé, le double interrupteur PF2 sera ouvert, la tête de lecture se trouvera en série dans l'enroulement L8 et l'alimentation de la première lampe HF sera coupée. Si le PU n'est pas utilisé, le double-interrupteur sera fermé, la prise PU court-circuitée et l'alimentation du premier tube rétablie.

La liaison avec l'étage finale se fait par un couple résistance condensateur en série (300K + 5nF). La résistance permet de constituer avec un condensateur de 100pf un filtrage de la HF à ce niveau (une solution plus élégante aurait été de mettre une self car cela permettait de filtrer la HF sans faire baisser le niveau de BF mais la résistance devait couter moins cher).

La polarisation se fait via le négatif de l'alimentation et on prélève la tension négative en entrée de self (point 36 sur le schéma) pour l'acheminer sur la grille de la finale via 2 résistances de 1M découplée au milieu par un condensateur de 200nF.

On retrouve le classique condensateur de 5nF entre plaque de la finale et masse afin d'enlever une partie des extrêmes aigus et d'éviter quelques oscillations parasites.

Le HP est branché en série dans la plaque de la finale.

Ce poste ne comporte pas de HP intégré ni de transformateur de sortie. Le modèle 169W est prévu pour être utilisé avec un HP externe à haute impédance, muni ou non d'une bobine d'excitation (tout dépend si le poste permet d'alimenter cette bobine.)




L'alimentation

Je commence bien entendu par l'alimentation. Nous avons ici une alimentation assez classique si ce n'est que la self de filtrage se trouve dans le négatif et en série avec une résistance afin d'obtenir les quelques volts négatifs de polarisation pour la lampe finale

A ce propos : je rapelle que les condensateurs de filtrage sont donc en conséquence avec un point commun POSITIF et que chaque négatif se trouve de part et d'autre de la self de filtrage.

Pour le reste, c'est du redressement double alternance avec redresseuse à chauffage direct, on recupère la tension positive sur le point milieu du secondaire filament valve du transformateur.

Première chose à faire, refixer les blocs de condensateurs. La photo a été faite après le recablage mais c'est pour donner un ordre idée du positionnement des blocs.

Photo

Une fois ces blocs remontés, nous allons partir du transformateur. D'acord relier le point milieu à la lampe fusible puis repartir de la pour aller sur le point commun du premier bloc de condensateur.

Photo


Ensuite repartir de ce bloc pour aller vers les 2 plaques de la valves.

Le redressement est en double alternance et nous recueillons la tension positif sur le filament de la valve (plus précisement sur le point milieu du secondaire d'alimentation du filament de la valve)

Photo


Le marque 0 est le positif commun des 2 condensateur et on voit bien un fil enrobé de souplisso orange partir sur le point milieu du secondaire BT de la valve.

Le premier condensateur (4mf) est rélié sur la lampe fusible (ou le point commun des premier condensateurs de 0,1mf en // sur les secondaires HT).

Entre les 2 négatifs des condensateurs de 4mF est connectée la self.

Je muni le poste d'un ersatz de valve (nous en construirons un plus loin), j'allume le poste. Je mesure 242V alternatif avant redressement et 330V redressée après la valve et le filtrage. Tout est OK.

Je mesure les résistances, ressoudent celles qui sont branlantes et en change une d'alimentation écran de 10K.




Fabrication d'une résistance

Bon, c'est un essai, le résultat n'est pas trop mal mais je peux faire mieux c'est sur. Je voulais imiter les résistances d'origine qui était dans un espèce de souplisso toilé couleur marron.

Je prends d'abord 2 résistances pour constituer ma résistance de remplacement

Photo


Je les soude ensemble

Photo


Comme je suis en plein travaux, ca m'a donné de idée. J'ai utilisé une bande de calicot auto-collante acheté chez brico-trucmuche.

Photo


Et j'ai enrobé les résistances de ce calicot autocollant afin d'imiter la toile du souplisso.

Photo


Ensuite j'ai trempé le tout dans de la teinture pour bois (teinte et cire chêne foncé).

Photo


Et trempé la résistance dans du vernis à mècher.

Photo


Voila ce que ca donne en comparaison. La mienne est plus claire et je n'ai pas les embouts métallique mais la prochaine fois je récupèrerai ceux de la résistance à remplacer et je les mettrai au bout.

Photo


Bon, je sais, y'a mieux c'est clair mais c'est quand même plus joli qu'une résistance aglomérée des années 50 en tout cas moi je préfère.

Photo


La prochaine fois, je mettrai aussi quelques choses entre les 2 résistances soudées afin que ca ne fasse pas un creux comme ici, mais bon, pour la couleur ca va et pour le coté granuleux du souplisso ce n'est pas mal. La résistance neuve est verticale et au milieu.

Photo





Fabrication d'un ersatz de RGN1054

Que nous faut il pour fabriquer un ersatz de RGN1054 (où n'importe quel autre type genre 506 ou autre) ?
- 4 résistances
- 2 diodes 1N4007
- 2 condensateurs de 10nF/400 ou 630V

La photo ne représente pas les condensateurs, je les ai ajouté plus tard dans le culot.

Photo


Voici le schéma utilisé.

Photo


J'avais démonté la valve en pensant à un mauvais contact dans le culot mais elle était bien grillée. J'ai enlevé tous les fils et cassé le petit tube qui permet de raréfier l'atmosphère à l'intérieur de la lampe, afin de libèrer un peu de place.

Voici une photo du culot avec les 4 résistances en place et les 2 diodes. Les résistances de 150 ohms sont montées en vertical et entreront dans la base du tube (c'est pour cela que j'ai cassé la tige en verre).

Photo


Le même culot mais avec en plus les 2 condensateurs de 10nF.

Photo


Ensuite je rempli le culot de colle thermo et je remet le tube en place. Et voila une RGN1054 toute neuve prête pour le service.

Photo




Finition du cablage

Il me reste à raccorder les divers découplages, rajouter quelques fils qui manquent...

Je change la résistance chutrice de 50K qui distribue les alimentations à la détectrice car elle est HS. J'en ferai une belle plus tard peut être, nous verrons. A sa gauche observez le tube en verre. C'est le condensateur de liaison de la finale, la grande classe. J'imagine que c'était construit sous verre pour garantir un isolement parfait.

Photo


Je rajoute une résistance dans le négatif de l'alimentation. Comme la valeur doit être comprise entre 350 ohms et 70 ohms suivant la lampe utilisée, et comme je n'ai pas encore choisi ma lampe finale (celle d'origine est morte), je coupe la poire en 2 et je met 170 ohms. Nous verrons plus tard pour affiner.

Photo


Je mets en place la valve et j'allume le poste.

Mesure de la tension alternatives : 242V

Mesure de la tension continue, 310V soit 20V de moins que le premier test mais c'est normal car cela est dû à la présence d'un certain nombre de diviseur de tension qui distribue les tensions aux écrans des lampes. J'obtiens 2V aux bornes de la résistance de 170 ohms qui est dans le négatif, ce qui veut dire qu'a vide le poste tire déja dans les 11mA rien qu'avec les pont diviseurs mais nous vérifierons bientot ce que cela donne en charge car la tension de 310V va fortement baissée quand la finale fonctionnera.

Photo


Au fur et à mesure, je surligne mon schéma afin de vérifier que tout est bien ok. Cetaines inscriptions de valeurs de résistances sont suivies d'une autre valeur entre paranthèses si on installe une lampe 374 à la place d'une 164. Apparemment, mon poste est cablé avec les valeurs entre parenthèses, je dois donc trouver une lampe finale ressemblant à une RES164.

Photo


Voila au final ce que ca donne. Tous les souplissos orange ou rouge sont ceux qui ont été remplacés.

Photo


Je dois normalement recevoir des lampes que j'avais achetées sur ebay, mais rien n'est arrivé depuis 1 mois, peut être le colis s'est il égaré ? Si je ne les recois pas, il faudra trouver une solution.

Des lampes d'origines il ne me reste que la HF qui est OK (et encore, elle est OK au niveau filament...). La détectrice à le téton cassé à ras (peut être que je pourrai la récupérer nous verrons). La finale est morte et la valve aussi.

Je dispose donc d'un ersatz de valve, d'une HF OK (enfin peut être pompée mais supposons qu'elle soit bonne), reste à réparer l'autre (ou faire un ersatz) et fabriquer un ersatz pour la finale (encore que je crois avoir une B443 quelque part mais il faut que je m'assure qu'elle soit encore en état).

Le prochain sera axé sur le reconditionnement des lampes et les premiers tests fonctionnels.




Réparation des lampes et premiers tests