Etude du schéma




Nous avons devant nous un super hétérodyne classique alimenté sur secteur. Il est cependant équipé d'un étage HF en entrée et d'un push-pull en sortie ce qui pour l'époque en faisait un poste de luxe.

Voici la liste des tubes utilisés et leur fonction


Redressement     80
Etage HF     78
Mélangeuse     6A7
Moyenne Fréquence     78
   Préamp BF et détection     85
Finales     Push de 42  


Voici le schéma (cliquez dessus pour l'ouvrir dans une autre fenêtre):

Photo



Etudions maintenant le fonctionnement de ce poste étage, par étage.

L'alimentation
Photo


Pour la partie basse tension, rien de bien spécial

- Un enroulement 5V pour le filament de la valve (type 80) Cette lampe étant une chauffage direct, un des cotés du filament est donc le +HT
- Un enroulement 6,3V pour les filaments de toutes les autres lampes, un coté de cet enroulement est à la masse.

Pour la haute-tension, le redressement se fait en double alternance. La particularité est que le point milieu des 2 enroulements HT, n'est pas relié directement à la masse. Le retour du -HT se fait via une résistance bobinée (n°78) avec 2 enroulements en série.
La chute de tension aux bornes de cette résistance fournit la tension de polarisation pour le push de 42 (borne de la 100 ohms en commun avec le condensateur de découplage) et la lampe 85 (polar prise au niveau de la prise entre la 60 ohms et la 100 ohms).

Nous avons ensuite un premier filtrage de 12mf (n°75)
puis la classique bobine d'exitation du HP de 435 ohms qui sert aussi de self de filtrage (n°73).
enfin un second condensateur de filtrage de 8mf (n°74).

Les deux condensateurs de filtrage ont leur négatifs isolés de la masse et reliés directement à la double résistance bobinée. En ce point se trouve un découplage de 50nf à la masse.






Etage HF

L'entrée dite "ANT" arrive directement sur une trappe MF, réglée pour atténuer au maximum la fréquence de 460Khz.

Photo


L'utilisateur a la possibilité d'utiliser l'entrée "ANT" classique, avec ou sans prise de terre, mais il peut aussi brancher une antenne doublet qui était vendue chez Philco à l'époque. La première galette du combinateur (n°4) sert a commuter les parties primaires des bobinages HF sur ces différents prises extérieures. Les prises libellées BLACK et RED servent à brancher l'antenne doublet.

Photo


La deuxième galette (n°3)sert à commuter les bobinages secondaires (qui eux sont accordés), sur la grille de la lampe 78 HF.

Photo


Le schéma est très classique. Polarisation par la cathode avec 330 ohms et découplage de 50nf. 250V plaque et une centaine de volt écran. La G3 est à la masse.

Photo


La lampe HF est soumis à la CAG via une liaison par 2M sur la partie détection.

La seule particularité est l'alimentation de la plaque, qui est gérée par la partie gauche de la galette n°2 sur le combinateur.

Photo


Sur les positions PO et OC1, la liaison entre plaque de la 78 et les bobinages grilles de la mélangeuse se fait par capacités et dans ce cas la plaque de la 78 est chargée directement par une résistance de 25K (n°10) sur le +HT.

Les condensateurs 16 et 17, s'occupent de la liaison.

Photo


Comme précisé dans la documentation, ces condensateurs sont dans le transformateur HF et leurs valeurs ne sont pas indiquées. Comme le mien a été fortement trafiqué, ils ne sont plus présent. Je les ai remplacé par des 15pf et cela donne entière satisfaction.

Pour les positions GO et OC2 (position 1 et 4 sur le combinateur), la liaison avec la grille de la 6A7 se fait par transformateur, et la plaque de la 78 est chargée par les primaires de ces transformateurs. Les primaires de ces transformateurs sont directement sur le B+, ce qui veut dire que sur les positions GO et OC2, la mélangeuse est sous 250V plaque environ, la charge est constituée par le primaire de ces transformateurs.




Etage oscillateur et mélangeur

Nous avons vu que la partie gauche de la galette n°2 du combinateur sert à commuter le type de liaison avec l'étage HF (par capacités pour les bandes PO et OC1) et par transformateurs (pour les bandes GO et OC2).

La partie droite sert à commuter les bobinages accordés sur la G4 (le téton sur la 6A7).

La CAG arrive aussi sur ce combinateur.

On peut noter que la distribution de la tension de CAG est commune pour la 6A7 et la 78 MF.

Le commun de partie droite de la galette 2 est reliée directement à la cage du CV correspondante. La liaison avec la grille de la lampe se fait comme il se doit au dessus du chassis avec un fil entre le CV et le téton de la lampe

La partie oscillateur est gérée par la galette n°1

Photo


La lampe 6A7 combine les fonctions d'oscillatrice et de mélangeuse.

La polarisation se fait par la cathode avec un résistance de 300 ohms. L'entrée oscillateur se fait sur la grille 1 et la sortie sur la grille 2 (bobinage entretien). Une résistance de 51K relie les bobinages oscillateurs à la cathode.

Photo


Les grilles 3 et 5 sont au même potentiel que les autres écrans, environ 100V.

La grille 4 est sur le dessus du tubes, c'est l'entrée HF.

La plaque est alimentée comme d'habitude via le primaire du premier transformateur MF, mais juste après l'indicateur à ombre.

Photo


C'est l'accord exact qui permet une chute de tension suffisante aux bornes de l'indicateur pour le faire bouger.

Sur mon poste pas d'indicateur à ombre (dommage, on l'a enlevé...), donc la plaque est reliées directement sur le B+




Etage moyenne fréquence

L'étage moyenne fréquence est confié à une autre lampe 78. Sur mon poste c'était une 6D6, mais elles sont sensiblement équivalentes (un tout petit peu plus de gain pour la 6D6 mais c'est négligeable).

Photo


Le secondaire de la première MF est relié directement sur la grille 1 de la 78. La liaison se fait par le dessus du premier transformateur MF qui jouxte la 78. Par le pied de ce transformateur arrive la tension de CAG via la résistance de 2 Mohms. Un découplage de 50nf se trouve au pied du secondaire.

La plaque est alimentée via le primaire du second transformateur MF.lui même connecté au B+ via une résistance de 1K. Le découplage ne se fait pas à la masse mais à la cathode via 50nF.

La polarisation se fait avec une 300 ohms et un condensateurs de 50nf entre cathode et masse.

L'étage moyenne fréquence est réglé sur une fréquence de 460khz. La trappe HF en entrée est donc elle aussi réglée sur cette fréquence.



Etage détection et préamplification BF

La lampe 85 sert à la fois pour la détection et la préamplification BF.

Ici la cathode est à la masse. La tension de polarisation est prise entre la 60 ohms et la 100 ohms sur le retour du -HT.

Photo


La détection se fait avec les 2 diodes en parallèles. Sur le mien, le cablage a été fait en 2 fois, une diode pour la détection, l'autre pour la CAG, je l'ai laissé tel quel pour l'instant. Le secondaire du deuxième transformateur MF est donc relié directement sur les 2 diodes de détection, la résistance de charge de 330K se trouve de l'autre coté du transformateur.

Les résidus de HF sont filtrés avec les 2 condensateurs (n° 52 et 53) de 250 et 110pf aux bornes d'une résistance de 25K, l'ensemble constituant un filtre en Pi permettant de renvoyer un maximum de HF à la masse.

Photo


Au pied de la résistance de 25K se trouvent 2 tensions. Une continue qui constitue la tension de CAG et qui est proportionnellement négative par rapport à la force du signal reçu, et une tension alternative qui est la basse fréquence. La basse fréquence est récupérée par le condensateur n°54 de 50nf qui arrive sur une extrémités du potentiomètre de volume. (une erreur de cablage avait fait que sur le mien ce condensateur était sur le curseur du potentiomètre, j'ai donc corrigé le problème)

Un condensateur de 110pf filtre les derniers résidus de HF qui pourraient subsister ici.

Photo


La liaison avec la grille de la partie triode de la 85, se fait un condensateur de 10nF. Pourquoi encore un condensateur ici ? Parce que la tension de polarisation ne doit pas se mélanger avec le reste d'une part et ne doit pas rentrer non plus dans le potentiomètre de volume qui mettrait cette tension plus ou moins à la masse suivant la position du bouton de volume. Le condensateur amène la basse fréquence sur la grille de la 85 et la tension de polarisation est prise sur la résistance de 60 ohms en série avec le retour du -HT. Cette tension est acheminée par les résistances 76 et 77 sur la grille de la 85.

Sur la droite on apercoit le réglage de tonalité. La position 1 ne fait rien. La 2 commute un filtre qui abouti à une prise du potentiomètre
Les positions 3 et 4 commute simplement des condensateurs de valeurs 700pf et 2nF pour faire chuter plus ou moins les aigus.


L'alimentation plaque se fait via le primaire du transformateur déphaseur en série avec une résistance de 32K. Un condensateur de 2mf est relié au pied du primaire du transformateur de déphasage (peut être pour dimunuer un peu la ronflette qui pourrait résider encore ici, mais je n'ai pas vu beaucoup de différence avec ou sans ce condensateur).

Photo





Etage final

La BF arrive via un transformateur déphaseur. Les grilles des 2 lampes 42 sont attaquées directement par les points extrêmes des 2 secondaires de ce transformateur. Le point milieu sert à acheminer la tension de polarisation qui est de l'ordre de -16 ou -17V, les cathodes des 2 lampes 42 sont donc reliées directement à la masse.

Photo


Le reste est très simple. Le +HT attaque directement les 2 écrans et le point milieu du transformateur de sortie.

Les points extrêmes des 2 secondaires de ce transformateur sont reliés aux 2 plaques.

Un petit filtrage des aigus se fait avec 2 condensateurs de 2nf reliés entre plaques et écrans.

On peut noter l'impédance assez faible du HP qui est de l'ordre de 1 ohm.



Mesures sur les bobinages

Ayant eu quelques problèmes avec le transfo de liaison HF (voir description de la réparation plus loin...) j'ai fait quelques mesures sur chaque bobinage afin d'avoir leur inductance. Les inductances n'étant pas notée sur le schéma, cela pourra vous aider afin dedétecter si les valeurs concordent

   Primaire antenne  
  Prise 1     50 ohms     10 mH  
  Prise 2     63 ohms  
  Prise 3     104 ohms  
  Séparé     0,5 ohm     1,5µH  


   Secondaire antenne  
  GO     50,2 ohms     2907 µH  
  PO     6,9 ohms     222 µH  
  OC1     3 ohms     55,42 µH  
  OC2     0,6 ohms     1,72 µH  



   Primaire HF <-> Mélangeuse  
  GO     79,2 ohms     6780 µH  
  OC2     5,5 ohms     61,64 µH  

Les bobinages primaires PO et OC1 n'existe pas, la liaison se faisant par condensateurs depuis l'étage HF...


  Secondaire HF <-> Mélangeuse  
  GO     50 ohms     2986 µH  
  PO     6,9 ohms     225 µH  
  OC1     2,7 ohms     61 µH  
  OC2     0,1 ohms     1,76µH  


Je n'ai pas mesuré les bobinages oscillateurs, il faudra que je mette ca en ligne un de ces jours...




Cablage et résistances...