Remise en route d'un Signalbau-huth E82W




Marque     Signalbau-huth
Modèle     E82W
Année     1929
Pays     Allemagne
Type     Détectrice à réaction  
 Gammes d'ondes    PO/GO
  Alimentation     Secteur Alternatif
Nbre tubes     3


Voici un petit poste allemand bien compact, comme je les aime. C'est une détectrice à réaction. Par rapport à ses petits frères batteries de la même époque, ce récepteur bien que très petit est un poste secteur. le redressement est effectué par une valve monoplaque. Etant donné que ce poste n'a que 3 lampes, vous en déduirez qu'il en reste 2 pour tout le reste.

Ces 2 lampes sont des triodes, donc je pense que le niveau de sortie final ne devrait pas être énorme. Apparemment il est prévu pour fonctionner sur HP, mais ca risque d'être un peu léger je pense. Nous verrons bien. La caisse est entièrement en métal, le chassis est sur une sorte de carton bakelisé.


Etat des lieux et présentation

Voici l'engin. Tout métal, à part les boutons évidemment... Construit comme un char d'assaut.

Tous les boutons, interrupteurs et prises portent un numéro. Je mettrai la correspondance plus loin. cela dit, pour certaine fonctions c'est plutot évident.
A gauche le condensateur variable, à droite le réglage de réaction. Au milieu le sélecteur PO/GO. Les 2 prises sur la facade servent pour brancher une antenne courte ou une longue. La prise de terre si utilisée, se branche à l'arrière.

IMG_2859.jpg


La plaque signaletique. Nous avons a faire à un récepteur signalbau-huth modèle E82W.

IMG_2860.jpg


Les 2 prises de facade pour brancher les antennes.

IMG_2865.jpg


Le chassis est mal fixé, il faudra que je trouve une solution. L'ensemble est logé dans le boitier et tient par 2 vis l'arrière. La facade se balade un peu vers le bas, il faudra que je mette des cales ou que je trouve comment cela tenait correctement à l'origine.

IMG_2867.jpg


Le bandeau de prise à l'arrière. Nous verrons plus loin à quoi toutes ces prises correspondent. Pour l'essentiel, la prise HP à droite en (11), la prise PU en (7). La deuxième prise au niveau (7) peut servir de terre. Les antennes (courtes ou longues) se branchent sur la facade.

IMG_2871.jpg


La caisse est un peu déformée...

IMG_2872.jpg


Une vis sur le dessus du boitier permet de libérer la trappe arrière et nous permet d'accèder aux 3 tubes. De gauche à droite, la détectrice, la lampe BF et la redresseuse mono-plaque.

IMG_2877.jpg


IMG_2878.jpg


Le transfo d'alimentation est complètement grillé. En tout cas le primaire, ca c'est sur !!!
Le secondaire HT n'a pas l'air bien frais lui aussi. JE pense que les bobinages filaments pour les 2 triodes et celui de la valve sont corrects. L'avantage sur ce type de transformateur est que les bobinages sont bien séparés, donc je n'ai pas besoin de débobiner par exemple les filaments pour accéder au bobinage HT par exemple.

IMG_2883.jpg


On voit bien un fil en travers sur le bobinage de la partie 220V...

IMG_2883B.jpg


Le sélecteur de tension. IL faut déplacer la petite vis (celle qui se trouve actuellement à coté de l'inscription 220V). En la mettant dans le trou libre en haut on passe en 110V.

IMG_2888.jpg


J'ai fait rapidement une mesure d'inductance entre les lames fixes du condensateur variable et la terre.

Pour la gamme PO.

IMG_2893.jpg


Pour la gamme GO.

IMG_2895.jpg


Voici le bloc de bobinage principal. Il comporte un primaire à prise pour l'antenne, un secondaire à prise avec branché sur le sélecteur PO/GO et à l'intérieur, comme sur un variomètre, un bobinage de réaction qui peut être orienté de 0° à 180° par rapport au bobinage antenne.

Ce bobinage ne bouge plus, il est coincé ou l'axe est rouillé. Il faudra tout démonter et le nombre de fils est important. Je pense que je démontrai le tout (bloc + sélecteur de gamme).

IMG_2897.jpg


IMG_2901.jpg


Le transformateur de liaison BF. Il se trouve entre la plaque de la détectrice et la grille de la triode BF.

Apparemment il est correct. J'ai 1K au primaire et 5K au secondaire.

IMG_2903BF.jpg


Une petite vue d'ensemble de la partie gauche. Dans l'ordre, le transfo BF, le bobinage antenne et réaction,au milieu en haut le sélecteur de gamme et en dessous le bloc de condensateur (à refaire lui aussi).

La petite bobine blanche est une résistance de 2000 ohms.

IMG_2904.jpg


Le condensateur variable, je ne l'ai pas encore mesuré.

IMG_2906.jpg


Une vue de la caisse démontée.

IMG_2911.jpg


IMG_2912.jpg


IMG_2913.jpg


Une vue d'ensemble du chassis

IMG_2914.jpg


IMG_2915.jpg


Chassis vu du dessous. Les supports de lampes sont à même le carton bakélisé. On sent vraiment l'économie. Ca doit être un nid de mauvais contacts...

IMG_2916.jpg


La prise secteur avec le sélecteur de tension. Il faudra fabriquer un cable...

IMG_2918.jpg





Les réparations

Voici donc une première liste des réparations à effectuer :

Rien ne dit qu'il ne reste pas quelques bricoles. Je n'ai pas vérifié la continuité du primaire antenne, ni celle du bobinage de réaction. Je n'ai pas vérifié non plus le condensateur variable ni les résistances sous le chassis, mais bon, ca reste des bricoles tout ca.




Documents

Voici quelques documents que j'ai trouvé sur internet, cliquez sur les images pour agrandir :

Le schéma :



Autre version du schéma :



Le manuel utilisateur. En allemand désolé.




Etude du schéma

Nous allons faire rapide car ce recepteur est vraiment très simple.

Commencons par l'antenne.

On a trois prises pour la connecter. On voit que les bobinages antennes GO (L) et PO (M) sont séparés et qu'ils comportent une prise. En fonction du branchement de l'antenne on utilisera tout ou partie de ces bobinages. La prise dessinée avec une antenne permet via un des commutateurs de se connecter au point milieu des bobinages PO/GO. La prise suivante, avec l'aide d'un second commutateur permet de se connecter à la totalité des bobinages PO et GO.

Les secondaires PO et GO sont en série. En GO on utilise tout le bobinage et en PO seulement la partie haute.

Le dernière bobinage, libellé (R) est le bobinage de réaction. Il se trouve en série dans l'alimentation plaque de la détectrice.

Au point haut du secondaire HF, nous avons le classique condensateur variable, puis le couple resistance/condensateur pour la détection.

Au bornes de cette résistance se trouve 2 prises, qui permettent d'utiliser le poste en amplificateur (si on peut dire, vu qu'il n'y a que 2 triodes) afin de brancher un PU.

On dispose d'une prise R sur la plaque de la détectrice, on cherchera dans le manuel pour en voir l'utilité...

L'alimentation HT de la détectrice passe dans l'ordre dans une résistance de 100K, puis par le primaire d'un transformateur BF, puis dans le bobinage de réaction pour arriver sur la plaque.

Nous recueillerons donc de la BF au secondaire du transformateur, qui comme bien souvent à un coté à la masse et l'autre branché directement sur la grille de la triode finale.

Le casque ou HP est branché entre l'alimentation (via une résistance de 10K, filtrée par un condensateur de 1µF) et la plaque de la lampe finale.

La lampe finale étant une lampe à chauffage direct, le choix a été fait de la polariser via le point milieu du filament. Nous aurons donc ici une résistance de 2K avec un condensateur de 1µF en découplage. Cette résistance de 2K se trouve sous la forme d'une bobine que nous avons vu plus haut.

Il nous reste l'alimentation. très basique. un seul secondaire HT, un redressement monoplaque. Un coté du secondaire HT est à la masse, l'autre va sur la plaque de la redresseuse. On recueille la HT redressée sur le filament comme d'habitude. Un premier filtrage de 2µF est fait au niveau de la valve. Ensuite, pour la plaque de la détectrice nous avons une résistance de 100K et un filtrage de 1µF, et pour la finale 10K et un filtrage de la même valeur.

Les 3 condensateurs de filtrage et celui de la polarisation de la lampe finale, on la masse en commun. Le bloc contient donc 4 condensateurs.

Le secteur arrive sur un sélecteur de tension qui se régle avec une petite vis. Chose étrange que vous avez certainement remarquée, il n'y a pas d'interrupteur marche/arrêt !!! C'est le premier poste secteur que je possède qui ne peut pas être arrêté sans être débranché. Economie je pense.

Mon poste est équipée d'une REN1004 (triode à chauffage indirect) et d'une RE134 (triode à chauffage direct). Mais apparemment d'autres lampes conviennent (REN904 et L413 par exemple).


Démontage des éléments du chassis